Actualités

  • Retour sur une nuit agitée

    Samedi 19 mai, pour la Nuit des musées, Mains d'Oeuvres et la Compagnie de l'éventuel hérisson bleu ont investi l'exposition. L'occasion de la clôturer en beauté et de la faire redécouvrir à la soixantaine de personnes présentes pour l'occasion à travers une mise en scène audacieuse.

  • « Déménagements » d’Anne-Laure Boyer, de la salle de la Légion d’honneur aux rayons des librairies

    Ce travail artistique réalisé par Anne Laure Boyer entre 2008 et 2011 à Floirac, dans l’agglomération bordelaise, et présenté dans la dernière partie de l’exposition « 1912-2012, cent ans de logement social » fait aujourd’hui l’objet d’un livre.

  • Toit&Moi aime BAN, une expo sur l’urbain du 12 mai au 2 juin aux Salaisons à Romainville

    Dans BAN, il est question d’(in)visibilités, de marges, de mises en circulation. Il est question de géographies alternatives et de récits sinusoïdaux.
    Les quatre artistes qui investissent les salaisons s’attachent aux lieux ou aux personnes dont les géographies sont floues, les contours fantasmés, les parts ombreuses.

  • Balade urbaine du samedi 19 mai : cap à l'est

    À la découverte de quelques sites emblématiques de l'histoire du logement social situés à l'Est du territoire communautaire et répartis sur les villes de Pantin, Aubervilliers, La Courneuve, Saint-Denis, Stains et Pierrefitte-sur-Seine.

  • Journée de partage des mémoires

    Samedi 12 mai 2012, la Ville de Saint-Denis dédie sa journée annuelle de partage des mémoires aux cent ans du logement social.
    Au programme : visite du patrimoine social dans différents quartiers de la ville, visite guidée de l'exposition "1912-2012, cent ans de logement social", débat.
     

     

  • Mains d'Oeuvres s'invite dans l'expo pour la nuit des musées

    A l’occasion de la nuit des musées samedi 19 mai, et pour son dernier week-end d’ouverture au public, l’exposition ouvre en nocturne jusqu’à 21h. Cette soirée est l’occasion de découvrir le spectacle « Réinventer Hamlet » proposé par la Compagnie de l’éventuel hérisson bleu.

  • Balade urbaine du samedi 5 mai : les 4000 de la La Courneuve

    La construction de la cité des 4 000 à La Courneuve débute à la fin des années cinquante. La recherche architecturale n'est pas la priorité. Il s'agit avant tout de faire baisser les coûts. La standardisation des logements le permet tout en offrant aux premiers locataires tout le confort moderne. Très vite pourtant, on dénonce les "cages à lapin" dont les 4 000 deviennent le symbole.

    ©D. Maunoury

  • Le logement ouvrier à La Plaine, une balade entre nostalgie et modernité

    Avec Benoît Pouvreau et Jacques Soucheyre pour guides, en route pour trois heures de déambulation dans le secteur de La Plaine Saint-Denis, un quartier en pleine mutation qui porte encore fièrement les traces de son passé ouvrier.

  • Le logement, une urgence sociale et politique

    En marge de l’exposition sur le centenaire du logement social, le container de la Fondation Abbé Pierre, installé à Saint-Denis du 16 au 20 avril, alerte sur la situation actuelle de la crise du logement.

  • Colombier-Pasteur, résidence de la République

    Le webdocumentaire est en ligne. Il a déjà reçu le soutien de France Inter qui le diffuse dans ses pages dossiers www.franceinter.fr/dossier-webdoc-residence-de-la-republique. Merci à Guylaine, Ali, Yamina, Camelia, Franck, Irmelinda, M. Yayahoui, Florence, Mickaël, Mme Guillet, Serge, Geneviève, Manuela, Nicole, Mohamed, Annie, Mehdy, et à tous les habitants du Colombier-Pasteur pour leur accueil et leur gentillesse. Ils ont su nous faire confiance et nous aider à mener à bien notre projet. Merci à la mairie de Pierrefitte-sur-Seine et aux personnels de Plaine Commune Habitat.

    Voir le webdoc www.toitetmoi-webdoc.org

  • Toit&Moi accueille le container contre le mal-logement de la fondation Abbé Pierre

    Du 17 au 20 avril 2012, le container de la fondation Abbé Pierre s'installe sur le parvis de la Basilique à Saint-Denis, pour expliquer, comprendre et lutter contre le mal logement.

  • Bernard Jousset : « Georges Cochon, mon grand-père, ce héros ! »

    Quel cabot ce Georges Cochon ! Activiste anarchiste, précurseur du droit des locataires au début du XXe siècle, sa vie pourrait être un roman. Pour Toit&Moi, le comédien Bernard Jousset, son petit-fils, a accepté de relater l'épopée incroyable de son grand-père. Rencontre avec un jeune homme de 80 ans.

  • Balade urbaine samedi 14 avril : retour sur le logement ouvrier à la Plaine Saint-Denis

    En pleine mutation, le quartier de La Plaine se souvient de son passé ouvrier grâce aux méandres des ruelles de la "Petite Espagne" (marquée au début du XXe siècle par l'auto-construction des ouvriers espagnols immigrés) et de son centre culturel El hogar. A deux pas de la station RER B Stade de France, La Ruche est le premier ensemble francilien d'habitation à bon marché.

  • Une vie nocturne dans l'exposition

    Jeudi soir dernier, l’exposition a accueilli Philippe Ripoll pour une lecture de "Théâtres intermédiaires II, Habiter d'un monde à l'autre" - l'aboutissement de ses deux années en résidence passées à la ville de Saint-Denis.
     
     

  • « Tout le travail accompli et encore tant à faire »

    Sans le savoir, Bachir Kaci est le 3000 ème visiteur de l’exposition Toit & Moi à Saint-Denis. Il a accepté de nous livrer ses impressions sur cette rétrospective mettant à l’honneur les 100 ans du logement social.

  • balade urbaine du samedi 12 mai : La cité jardin de stains

    Calquée sur l'exemple londonien, la Cité-Jardin de Stains voit le jour entre 1921 et 1933. Pour la première fois le logement social - à l'instar de réalisations architecturales plus prestigieuses - va bénéficier d'un concours d'architecte pour sa réalisation dont les lauréats sont Eugène Gonnot et Georges Albenque. Les conceptions hygiénistes de l'époque et la volonté affirmée de "mettre la ville à la campagne" sont censées apporter confort et bien-être aux ouvriers des usines environnantes.

    photo©D. Levic

  • Signature des arrêtés anti-expulsions par 13 maires de Seine-Saint-Denis

    Les maires (ou leur représentant) de Saint-Denis, Stains, Bagnolet, Le Blanc-Mesnil, Bobigny, Bondy, La Courneuve, Montreuil, Sevran, Tremblay-en-France, Saint-Ouen, Villepinte et Villetaneuse ont signé les arrêtés interdisant les expulsions sans relogement, avec le soutien de la Confédération nationale du logement (CNL) et de la Fondation Abbé Pierre.

  • Revue de presse

    Toit & Moi dans la presse, sur les ondes, en ligne et à l’écran

    Accueil enthousiaste et unanime de la presse tant généraliste que professionnelle pour l’exposition « 1912-2012, cent ans de logement social ».

  • Balade urbaine samedi 24 mars : 100 ans de logement social à Saint-Denis

    Déambulation à travers la ville pour découvrir trois grandes périodes de production du logement social : la fin du XIXe siècle, les Trente glorieuses et la fin du XXe siècle. Le Foyer, L'Union, L'Amitié, Au coin du feu... les premiers logements sociaux portent de jolis noms et sont le fait de patrons "sociaux" mais aussi de coopératives ouvrières. Faut-il bâtir des casernes ouvrières ou favoriser l'habitat individuel pour "tenir" l'ouvrier loin des cafés et des syndicats ?

  • Balade urbaine samedi 3 mars : la Cité-Jardin de Stains

    Calquée sur l'exemple londonien, la Cité-Jardin de Stains voit le jour entre 1921 et 1933. Pour la première fois le logement social - à l'instar de réalisations architecturales plus prestigieuses - va bénéficier d'un concours d'architecte pour sa réalisation dont les lauréats sont Eugène Gonnot et Georges Albenque. Les conceptions hygiénistes de l'époque et la volonté affirmée de "mettre la ville à la campagne" sont censées apporter confort et bien-être aux ouvriers des usines environnantes.

    photo©D. Levic

  • Vidéo : les premiers visiteurs de l'exposition

    Invités pour le vernissage ou venus lors du premier week-end d’ouverture au public, élus ou citoyens, les premiers visiteurs de l’exposition 1912-2012, cent ans de logement social nous livrent leurs impressions sur l’exposition, sur le logement et la crise qu’il connaît actuellement…
  • Balade urbaine du samedi 17 mars : à la rencontre d'André Lurçat

    Les cités Langevin, Fabien, Delaune et Eluard à Saint-Denis

    A la fin de la seconde guerre mondiale, l'architecte urbaniste André Lurçat se voit confier deux grands chantiers : la reconstruction de la ville de Maubeuge (Nord) et la rénovation de la ville de Saint-Denis. Bastion ouvrier de la "banlieue rouge", Saint-Denis devient aux commandes de ce pionner de l'architecture moderne, le fer de lance de la politique urbaine du parti Communiste, qui s'engage à lutter activement contre le mal logement.

    photo©D. Maunoury

  • Pourquoi la Caisse d'Epargne Ile-de-France soutient l'initiative Toit&Moi ?

    La Caisse d'Epargne Ile-de-France est un des partenaires de l'initiative Toit&Moi, cent ans de logement social.
    Son directeur du logement social, Michel Bril, nous explique pourquoi il s'est engagé aux côtés de l'association Toit&Moi.

  • Colloque : trois jours de réflexion sur le logement social

    Samedi 11 février après-midi, s’est clôturé à Saint-Denis le colloque international autour des cent ans des offices d’HLM, de la Loi Bonnevay à nos jours, 1912-2012. Une séance de clôture, présidée par Jack RALITE, ancien ministre, en présence du collectif d'historiens à l’initiative de ces trois jours de colloque, de Thierry REPENTIN, Président de l’Union Sociale de l’Habitat, d’Alain CACHEUX, Président de la Fédération des offices publics de l’habitat et de Stéphane PEU, Président de Plaine Commune Habitat. Cette après-midi de clôture, ouverte au grand public, a été l’occasion d’interventions sur le devenir du logement social, à la lumière de son histoire européenne.

    photo©V. Evrard

  • Balade urbaine du Samedi 18 février 2012

    Le logement social de l'Ouest de Plaine Commune

    A la découverte de quelques sites emblématiques de l'histoire du logement social situé à l'Ouest du territoire communautaire et répartis sur les villes de Saint-Denis, Saint-Ouen, Epinay-sur-Seine et Villetaneuse. La diversité des sites, des époques, des matériaux, du bâti architectural permet de retracer plusieurs moments de l'histoire du logement social : les années 1930 à Saint-Ouen, rue Claude Monet dont l'habitat en briques est caractéristique des HBM (Habitation bon marché, ancêtre des HLM), le début du XXe siècle à Epinay (avec la coopérative Chacun chez soi, puis la Cité-Jardin Blumenthal), la fin du XXe avec le Vieux Pays de Jean Renaudie à Villetaneuse ainsi que les réalisations de Jean-Maur Lyonnet et de Renée Gailhoustet, auteure de La Maladrerie à Aubervilliers.

    photo©D. Maunoury

  • L'exposition "1912-2012, cent ans de logement social" a ouvert ses portes au public

    Elle est ouverte jusqu'au 22 mai, du mardi au dimanche de 10h à 18h, salle de la Légion d'honneur à Saint-Denis.

    Pour les demandes de visites guidées, contactez Chloé Even
    mediation.expocentenaire@gmail.com

     

    photo©V. Evrard

  • La Fabrique de la ville

    Monter sur un belvédère et voir la ville d’en haut, se pencher sur le squelette d’un édifice et lire dans ses entrailles des siècles d’histoires urbaines, c’est ce que propose l’Unité archéologique de Saint-Denis avec « la Fabrique de la ville ».

  • Balades ateliers au musée de Saint-Denis : le regard des artistes sur la ville de leur temps

    En lien avec l’exposition 1912-2012, cent ans du logement social, le musée d’art et d’histoire de Saint-Denis propose des visites et des visites ateliers autour de l’histoire sociale et des transformations des villes au XIXe et XXe siècles.

  • Colloque international autour des cent ans des offices HLM

    Inscription sur place, entrée libre dans la limite des places disponibles.
    En décembre 2012, la loi Bonnevay, créant les offices publics d’habitations à bon marché (HBM) municipaux et départementaux, aura cent ans. Ce texte fondateur, voté à une large majorité, a fixé pour longtemps les formes de production et de gestion des logements sociaux dans les départements et les communes. Si on connaît assez bien l‘ensemble des conditions de construction de ces logements, la gouvernance des offices par les collectivités territoriales et son évolution reste assez peu étudiée.

  • Jeudi 9 février, ouverture de l'exposition "1912 - 2012, cent ans de logement social"

    Retraçant l'histoire du logement social, de sa création jusqu'à nos jours et mettant en scène de nombreux documents historiques (photos, films, maquettes, articles de presse et reconstitutions d'intérieurs) cette exposition, populaire et pédagogique, donne aux visiteurs les clés nécessaires à la compréhension de cet enjeu majeur de notre modèle républicain.

  • Balades Urbaines : promenons-nous dans nos villes !

    De février à mai 2012, une série de balades urbaines est organisée par l'association Toit&moi - 100 ans de logement social. Ces balades s'inscrivent dans les évènements célébrant le centenaire du logement social. L'occasion de découvrir l'ensemble des villes du territoire sous un autre angle et de saisir les enjeux architecturaux, historiques, économiques et politiques qui ont dessiné, du XIXe siècle à nos jours, le tissu urbain de nos banlieues.

  • Retour sur le congrès HLM, un rendez-vous capital pour le logement social

    Le 72e congrès HLM qui se déroulait à Bordeaux les 27, 28 et 29 septembre derniers s’est terminé sur un constat unanime : le modèle économique et social du logement social français est définitivement mis à mal par la baisse constante des finances publiques.

  • Canaux et entrepôts : le rayonnement économique au XIXe siècle

    Le Campus Condorcet Paris-Aubervilliers organise des conférences citoyennes pour éclairer les grands enjeux des sociétés contemporaines. Le cycle « La construction du territoire du Nord Est parisien » se tient sous l’égide de la Fondation Toit&moi dans le cadre du centenaire de la loi Bonnevay. 

  • Le rôle du logement dans la structuration du Nord Est parisien

    Le Campus Condorcet Paris-Aubervilliers organise des conférences citoyennes pour éclairer les grands enjeux des sociétés contemporaines. Le cycle « La construction du territoire du Nord Est parisien » se tient sous l’égide de la Fondation Toit&moi dans le cadre du centenaire de la loi Bonnevay.

  • L’université en banlieue nord entre 1960 et 1990

    Le Campus Condorcet Paris-Aubervilliers organise des conférences citoyennes pour éclairer les grands enjeux des sociétés contemporaines. Le cycle « La construction du territoire du Nord Est parisien » se tient sous l’égide de la Fondation Toit&moi dans le cadre du centenaire de la loi Bonnevay.